Une faim de crocodile

PITTAU Francesco, GERVAIS Bernadette

& &  

 

Le premier jour, le crocodile sort de l’oeuf : quel bonheur de vivre ! Bient√īt son ventre crie famine, il avale moustiques et insectes, et quand il n’y en a plus, il s’attaque aux oiseaux et mange toutes les esp√®ces, les unes apr√®s les autres. Puis il grignote herbe, arbres et buissons. Le sixi√®me jour, pour calmer son estomac, il croque la terre et les cailloux. Le septi√®me jour, il ne reste rien : il engloutit sa propre queue et se d√©vore lui-m√™me…

Sur un rythme biblique – sept jours pour construire le monde, sept jours pour le d√©truire – le message √©cologiste qui √©voque les rapports de l’homme et de son environnement, restera, sans doute, subliminal pour les plus jeunes. Le crocodile absorb√© par son app√©tit glouton ne voit plus la nature qui l’entoure ; pour lui elle prend une forme abstraite. Il oublie l’essentiel et court √† sa perte. Un graphisme ludique et efficace exprime bien sa voracit√©. Simplicit√© du r√©cit, humour f√©roce de l’image permettent plusieurs niveaux de lecture.¬†