Une année de cendres

HUET Philippe

Le Havre, 1976. Antonetti et Lanzi, deux truands corses arrivĂ©s en 1945, toujours prospĂšres mais vieillissants, sont dĂ©sormais en concurrence avec des Libanais. La guerre qui dĂ©chire le Liban n’interrompt pas du tout la production de cannabis : de la plaine de la Bekaa elle part aux États-Unis, via Le Havre. Deux retraitĂ©s, pĂȘcheurs innocents et peinards, trouvent un pactole aux cĂŽtĂ©s d’un cadavre Ă©gorgĂ© qui flotte sur les eaux du port, dans une trĂšs curieuse mise en scĂšne. Un jeune journaliste ambitieux va collaborer avec un non moins jeune inspecteur corse dĂ©signĂ© pour l’enquĂȘte
   Ce polar fait revivre l’époque du banditisme et du journalisme traditionnels – parrains corses, systĂšmes mafieux infiltrĂ©s jusqu’au sommet de l’État, trafic international, trahisons
 Mais entre bonhomie drolatique et fĂ©roce tableau des liens troubles qui unissent police et politique, ce nouveau roman d’un auteur prolifique (Le Feu aux poudres, NB octobre 2016) fait mouche grĂące Ă  une Ă©criture efficace. La construction complexe des alliances suspectes et des vengeances longuement mĂ»ries dĂ©bouche sur des exĂ©cutions spectaculaires, pas toujours expliquĂ©es. L’auteur a de l’humour, le sens du rythme et des dialogues bien envoyĂ©s. Mais tout cela est un peu daté   (M.Bi. et M.-C.A.)