Un homme

RAPAPORT Gilles

& & & &

 

L’esclave interpelle son ma√ģtre, lui √©num√®re ses souffrances, son d√©sespoir, sa capture, son voyage, et l’attente de la d√©livrance dans la mort. Un texte court, scand√©, brutal, m√©lop√©e africaine ou rap moderne. En accord avec cette violence, une illustration sombre z√©br√©e de jets de couleurs vives, √©clabouss√©e des reflets de soleil sur l’exub√©rante v√©g√©tation d’une plantation tropicale.

L’homme occupe le centre de la sc√®ne : battu, encha√ģn√©, marqu√© au fer, amput√©. Par un dessin puissant qui exprime la haine, on lit la rage et le d√©sespoir, dans le regard de l’homme humili√©, impuissant. En fin d’album sont reproduits huit articles du Code Noir, institu√© par Louis XIV, parfaitement explicites. Le texte court et la force de l’image d√©crivent mieux qu’un long discours la condition de l’esclave. √Ä conseiller aux coll√©giens d√®s 13 ans et au-del√†.