Un génie, ce petit.

BARILLET Pierre

Qui est Georges-Henri ? Il semblerait qu‚Äôenfant il √©tait consid√©r√© comme un surdou√© des lettres, l‚Äô√©gal de Rimbaud. Colette regardant les lignes de sa main avait dit : Un g√©nie, ce petit. Affirmation, ironie ? Voil√† qu‚Äôau cr√©puscule de sa vie, personne n‚Äôest en mesure de trancher, enfin, momentan√©ment car c‚Äôest jur√©, aujourd‚Äôhui, apr√®s le d√©jeuner, lui, Georges-Henri, va pondre son chef-d‚Äôoeuvre, finie l‚Äôangoisse de la page blanche. Mais, c‚Äôest l‚Äôauteur, un de ses admirateurs de toujours, qui se substitue √† lui et √©voque ce dilettante inspir√© quoique sans inspiration, cet amuseur mondain, ce songe-creux, cet homosexuel qui savait si bien distraire les femmes. ¬†Biographie ou roman ? Certains trouveront probablement quelques cl√©s. En tout cas, Pierre Barillet, celui de Hollywood solitude (NB mai 2002), mais aussi celui des c√©l√®bres pi√®ces de boulevard de Barillet et Gredy, signe ici dans un style classique parfaitement rythm√© un livre d√©senchant√© sur la vacuit√© d‚Äôun monde du para√ģtre qui g√©n√®re sa propre disparition.