Trekking payant. (Les Tribulations du Choucas ; 1.)

LAX

Le Choucas est un détective un peu fêlé, « malhabile malgré des efforts méritoires quoique intermittents » (dixit l’auteur). Jusqu’à présent, ses aventures étaient éditées sous un format réduit. La nouvelle présentation grand format permet de mettre en valeur un graphisme de qualité qui réussit à créer des personnages au caractère affirmé dans des décors particulièrement léchés et détaillés. Les chaudes couleurs à dominantes orangées et bleu nuit apportent de la chaleur aux paysages du bas Himalaya.

 

Le Choucas s’est rendu au Népal pour enquêter sur la mort d’un avocat haut en couleur, défenseur d’individus véreux. La compagnie d’assurances auprès de laquelle il avait souscrit une police sur la vie veut vérifier si la victime n’a pas été assassinée, ce qui éviterait de payer la prime à sa famille. Après une longue marche et des rencontres soit propices aux fantasmes (une belle femme), soit dangereuses et coûteuses (des bandits), le détective finit par dénouer (trop) facilement une histoire qui se termine malheureusement en “queue de poisson”. Un moment sympathique de détente, mais plutôt moins réussi que les autres albums.