Traces de poudre.

PATTERSON Richard North

Kerry Francis Kilcannon, hĂ©ros rĂ©current de l’auteur, difficilement Ă©lu prĂ©sident dĂ©mocrate des États-Unis, se remarie mais se heurte rapidement Ă  de sĂ©rieuses difficultĂ©s. Dans sa propre famille, le mari d’une soeur de la « First Lady » tue ses belle-mĂšre, Ă©pouse et fille avec une arme au tir ravageur. Sa politique intĂ©rieure est troublĂ©e par l’activisme des lobbys, notamment celui des armes Ă  feu (« Sons of the Second Amendment »), l’opposition « constitutionnel/judiciaire », le rĂŽle omniprĂ©sent des mĂ©dias, les procĂšs opposant victimes et industriels (amiante, tabac
) pour le bonheur d’avocats enrichis par ces antagonismes.

Il s’agit moins d’un roman au suspense haletant que de la description du fonctionnement parfois chaotique de la dĂ©mocratie amĂ©ricaine dont les mĂ©canismes sont commandĂ©s autant par des idĂ©aux politiques que par des ambitions personnelles exacerbĂ©es, dont certaines Ă©taient Ă©voquĂ©es dans Le drame de l’ombre (N.B. oct. 2001. MalgrĂ© le nombre d’intervenants, ce thriller judiciaire se lit facilement.