Tous les vendredis

YACCARINO Dan

Le vendredi est le jour pr√©f√©r√© de Michael. Ce matin l√†, par tous les temps, le petit gar√ßon prend son petit d√©jeuner au caf√© du coin avec son p√®re, laissant sa m√®re et son petit fr√®re √† la maison. Pour rien au monde le p√®re et le fils ne manqueraient ce rendez-vous qui¬† perdure, semaine apr√®s semaine. Sur le trajet, ils saluent des passants, observent un immeuble en construction, s‚Äôarr√™tent devant les vitrines tout en devisant. La simplicit√© du graphisme stylis√©, les d√©cors et les couleurs d√©suets, qui √©voquent l‚ÄôAm√©rique des ann√©es 50, donnent un charme ind√©niable √† cette histoire o√Ļ il ne se passe rien, si ce n‚Äôest le bonheur complice d‚Äôun p√®re et son fils.