Torun de la forge (Nains ; 11)

JARRY Nicolas, GOUX Pierre-Denis

Sous une pluie battante, Torun et Gurdan se remĂ©morent les dĂ©buts douloureux du premier dans la LĂ©gion du seigneur Brum, il y a 30 ans dĂ©jĂ . Pour un jeune nain aspirant Ă  devenir un guerrier, un « courtard » craint au combat et recherchĂ© des filles de joie, le chemin passait par un entraĂźnement simple et dĂ©pourvu de toute dĂ©licatesse ! Mais c’est de son amitiĂ© avec Sarfan, un jeune paysan vivant sur les terres d’un petit seigneur humain de Lombardie oĂč sa communautĂ© naine s’était installĂ©e, qu’est nĂ©e sa vocation. Orphelin de pĂšre, son grand-oncle s’occupait vaguement de son avenir qui s’annonçait mĂ©diocre lorsque Torun dut fuir les tueurs envoyĂ©s pour s’emparer de leurs lopins. Dans sa fuite, il tombe sur un vieillard nain, vivant en reclus et en colĂšre contre le reste du monde.  11e tome de la sĂ©rie Nains, Torun de la Forge ne fait pas tache dans cette sĂ©rie d’heroic fantasy assez rĂ©ussie. Le rĂ©cit est riche, fait de bruit et de fureur. L’univers des Nains est dĂ©sormais bien balisĂ© et rien n’y manque ici. Cet album est l’occasion de prĂ©senter  un nouveau personnage qui viendra ravir les aficionados mais peut ĂȘtre lu par les novices de la sĂ©rie. Dense et rythmĂ©, le scĂ©nario est soutenu par un dessin tout en force et en contraste. Sans ĂȘtre indispensable, cet album fait passer un agrĂ©able moment parmi les hauts faits des guerriers nains. (A.R. et V.L.)