Terminus Garabit

BARON Sylvie

Vingt ans apr√®s avoir quitt√© son village pr√®s du viaduc de Garabit, Marc, professeur d’histoire et de g√©ographie, est mut√© √† Saint-Flour. Il y retrouve ses amis d’antan dont la vie a bien chang√©. La ligne de train risque d‚Äô√™tre supprim√©e et, avec elle, le travail de Gloria, aujourd’hui en chaise roulante mais toujours aussi attirante. Marc sent bien qu’un myst√®re plane sur l’origine de l’accident, cause de ce handicap. De nouvelles menaces surviennent, avant la mort inattendue de Gloria. Qui est responsable ?¬†¬†Sylvie Baron (Le Cercle des derniers libraires, NB octobre 2018), tr√®s attach√©e √† l’Auvergne, √©crit un roman policier de d√©tente. La psychologie des personnages souvent attachants et le cadre sont tr√®s bien d√©crits : jalousies de voisinage, d√©sertification des campagnes isol√©es, mort des petits commerces, hypoth√©tique survie de certains services publics. Le vertige vient au lecteur qui se balade sur le viaduc avec les h√©ro√Įnes, et l’angoisse monte au fur et √† mesure de l’enqu√™te. Le plaidoyer pour le maintien des petites lignes SNCF est un peu long, mais on suit avec empathie les retrouvailles √©mouvantes et le choc entre les souvenirs du pass√© et l’avenir incertain.¬† (C.M. et B.T.)