Swing

CHAPERON Jean-Yves

En 2003, une galerie de peinture expose √† Paris parmi les toiles de Joseph Gaignault, peintre myst√©rieusement assassin√© en 1922, un douzi√®me tableau retrouv√© par hasard dans un grenier am√©ricain. Cette oeuvre, tr√®s diff√©rente, aurait √©t√© peinte apr√®s la guerre alors m√™me que l‚Äôartiste, traumatis√© par celle-ci, semblait avoir renonc√© √† son art. Mystification, testament ? La v√©rit√© a disparu avec le peintre. Entre l‚ÄôAm√©rique et l‚ÄôEurope, une foule de personnages d√©couvre l‚Äôart musical avec le t√©nor Caruso et aussi le jazz ‚Äún√®gre‚ÄĚ de Sydney Bechet, croise les boxeurs noirs qui conqui√®rent les rings, fraternise sur les champs de bataille. Tous ont √©t√© un jour en contact de pr√®s ou de loin avec l‚Äôartiste et tous d√©tiennent une bribe de la v√©rit√©.¬†Jean Yves Chaperon est un fin connaisseur du jazz et ce premier roman est un bel hommage √† la musique. R√©unir autant de destins aussi singuliers dans un seul roman et maintenir le suspense √©taient une gageure mais la langue fluide aide √† se maintenir √† flot et √† appr√©cier.