Si les chats portaient des bottes, les grenouilles gouverneraient

SAIZ Raquel, KHEIRIEH Rashin

Que se passerait-il si tous les chats portaient des bottes? C’est √† cette int√©ressante question que l’album r√©pond avec inventivit√© et fantaisie. Les chats bott√©s ne pourraient plus chasser les souris, qui prolif√®reraient, alors pour s’en d√©barrasser on les enverrait sur la Lune √† l’aide d’une fus√©e, mais elles n’y resteraient pas bien longtemps, la chute de la Lune sur la Terre √©craserait la maison de la seule sorci√®re gentille, qui se mettrait en col√®re, etc.

 

L’art du conte d√©tourn√© est difficile. M√™me si on est bien dispos√© envers le farfelu, on peine √† accrocher √† celui-ci, sans doute trop long; le texte, en multipliant les d√©tails humoristiques, en s’offrant des digressions, d√©laye le fond et manque de rythme. La chute tarde vraiment √† arriver. En revanche, l’illustration, dans des dominantes d’orange, beige et noir, s√©duit par sa gaiet√© et sa vivacit√©. Tout en courbes, en effets de mati√®re avec la peinture g√©n√©reusement appliqu√©e au pinceau et au pochoir, elle caricature joyeusement des humains affubl√©s de longs nez, et d√©gage chaleur et sensualit√©.