Scrabble

FERRIER Michaël

N’Djamena, au bord du somptueux fleuve Chari, le 12 février 1979. Un petit garçon joue au Scrabble avec son frère dans la cour de leur maison. La guerre entre le nord et le sud du Tchad fait rage. Arrivé à l’âge de dix ans dans ce pays de vent, de cailloutis, de poussière et de violence, l’enfant silencieux observe tout autour de lui et s’éveille au monde.  Michaël Ferrier (François, portrait d’un absent, NB novembre 2018) raconte ses années de découvertes et d’initiation dans ce morceau d’Afrique qui l’a profondément marqué. Surnommé Toumaï, « espoir de vie », l’auteur enfant marche autour de sa maison, observe les animaux, voit le vent dans les herbes, puis s’aventure dans les quartiers plus lointains, le marché plein d’odeurs et de couleurs, le bidonville voisin… La guerre sanglante arrive et il découvre la mort, la mort qui est entrée en lui et ne l’a jamais quitté depuis. Récit bouleversant du passage à l’âge adulte. Mais surtout, c’est la splendeur de la langue, imagée, vivante, délicate et précise, la richesse du vocabulaire et la manière dont l’auteur joue avec les mots en se livrant intimement qui rendent ce livre magique.  (A.M. et S.D.)