Madeleine Pauliac : l’insoumise

MAYNIAL Philippe

1945. Madeleine Pauliac, m√©decin, trente-trois ans, est charg√©e par le g√©n√©ral Catroux de rapatrier les prisonniers fran√ßais retenus par les Russes en Pologne et en Allemagne. La guerre est finie, mais le rideau de fer va bient√īt tomber¬†: il faut agir tr√®s vite. Madeleine et onze jeunes ambulanci√®res de l‚ÄôEscadron bleu traversent des villes d√©vast√©es, des campagnes d√©sol√©es et d√©couvrent les horreurs de la barbarie nazie et russe. Leur solidarit√© est sans faille¬†; toutes sont habit√©es par un id√©al qui les porte avec une intr√©pidit√© et une d√©termination √©tonnantes. Elles sauveront nombre de vies ‚Äď en particulier les enfants de religieuses viol√©es (cf. le film ¬ę¬†Les Innocentes¬†¬Ľ). En f√©vrier 1946 Madeleine meurt dans un accident de voiture pr√®s de Varsovie‚Ķ Philippe Maynial, son neveu, a rassembl√© force t√©moignages et documents pour rendre justice √† toutes ces h√©ro√Įnes injustement m√©connues. Le r√©cit chronologique, accompagn√© d‚Äôun cahier de photos tr√®s vivant, est pr√©cis, au plus pr√®s des faits, et non exempt d‚Äô√©motion. (A.V. et M.-C.A.)