Santa Maria Cristina (Flor de Luna ; 1)

BOISSERIE Pierre, LAMBERT Eric, STALNER Éric

 & &  

Encore une saga d’une riche famille dans un milieu Ă©conomique spĂ©cifique, ici l’industrie du cigare. En costume trois piĂšces, tout en lisant sur ordinateur l’histoire des ancĂȘtres de cette dynastie tabacole, Antoine Chatel fume un Havane dans la chambre d’une riche demeure genevoise, celle de son patron dont « toute la vie Ă©tait dans le cigare » et dont le cadavre gĂźt sur le lit, devant lui. Tout commença lors du voyage de la Santa Maria Cristina, un navire nĂ©grier en route pour Cuba, durant lequel la rĂ©volte de l’Ă©quipage entraĂźna le viol de la fille de l’armateur et d’une esclave noire…

Le scĂ©nario fait remonter loin dans le passĂ© pour donner les tenants et aboutissants d’un meurtre d’aujourd’hui, une mode scĂ©naristique pas dĂ©sagrĂ©able puisqu’elle fait visiter l’histoire de façon divertissante. Le dessin est rĂ©aliste, classique sans originalitĂ© mais trĂšs lisible. Aventure et violence sont au rendez-vous ; le hĂ©ros, lui, est en retard ou peu prĂ©sent.