Rue des Sept Filles

LE TOURNEUR D'ISON Claudine

&

 

Sur son lit de mort, une vieille femme relit son pass√©, sa jeunesse au Caire dans les ann√©es trente. Contrainte de quitter Paris et son premier amour pour suivre son p√®re nomm√© dans la capitale des califes abbassides, les artifices du jeu social dans la communaut√© expatri√©e fran√ßaise la r√©voltent. Elle se laisse happer par les ruelles sales, bruyantes, myst√©rieuses et plus singuli√®rement par la Rue des Sept Filles o√Ļ sa m√®re d√©pose, pour les plus indigents, les reliefs des r√©ceptions¬†: occasion de comparer opulence et mis√®re. Le regard d‚Äôun jeune homme, aper√ßu derri√®re un moucharabieh, l‚Äô√©lectrise ; elle en fera son amant.

 

Pass√© et pr√©sent se superposent dans ce r√©cit confus, artificiel, √©crit √† la premi√®re personne, en phrases courtes, efficaces. Elles r√©v√®lent la mis√®re physique et psychologique de l‚Äôh√©ro√Įne, naufrag√©e de l‚Äô√Ęme, marqu√©e par la d√©couverte de ses origines mais aussi par cette √Čgypte d‚Äôun autre temps, de nouveau √©voqu√©e par une auteure qui la conna√ģt bien (Cf. Mariette Pacha, N.B. mai 1999).