Rudolf Noureev : une vie

KAVANAGH Julie

Les premi√®res ann√©es, mis√©rables, de Rudolf Noureev, n√© en 1938 √† Oufa, R√©publique de Bachkirie, sont boulevers√©es lorsqu’il r√©v√®le un don pour la danse acad√©mique, doubl√© d’une force de caract√®re exceptionnelle. Pensionnaire au Kirov √† Saint-P√©tersbourg, il acquiert la technique du ballet classique, mais se distingue par sa fougue et sa virtuosit√©, gr√Ęce au soutien du professeur Pouchkine (homonyme de l’√©crivain). Admis dans la troupe, il passe √† l’Ouest, lors d’une tourn√©e √† Paris en 1961, part √† Londres et au Danemark, patrie de son grand amour, Erick Bruhn. D√®s lors, il atteint la gloire…¬†¬†Julie Kavanagh, charg√©e de recherche par deux fondations, √©crit une nouvelle biographie de ce virtuose de la danse, r√©v√©l√© √† Paris au d√©but des ann√©es soixante. L’abondance de documents, fourre-tout h√©t√©roclite, aurait m√©rit√© une s√©lection plus rigoureuse. Certains t√©moignages sont peu fiables ou auraient besoin de recoupements, mais le texte se poursuit inlassablement, au grand dam du lecteur. Deux points essentiels se d√©gagent : d’une part une analyse technique, faite par une sp√©cialiste des m√©thodes connues des danseurs ou ballettomanes, et des r√©v√©lations d√©taill√©es et r√©p√©titives sur la vie intime de Noureev qui manipulait les media et n’aurait s√Ľrement pas accept√© une telle impudeur. (M.Bi.)¬†