Rendez-vous à Paris. (Le sommeil du monstre ; 3.)

BILAL Enki

&&&

 

Dans un futur apocalyptique, Bilal continue de retracer les retrouvailles, √† l‚Äô√Ęge de trente ans, des orphelins de Sarajevo n√©s en 1993 sous les bombes, puis dispers√©s aux quatre coins du monde¬†: Nike, Amir et la blonde Leyla. √Ä l‚Äôorigine en 1998, avec Le Sommeil du Monstre (N.B. d√©c. 1998), l‚Äôhistoire devait comporter seulement trois tomes, mais s‚Äôenrichissant elle-m√™me au fur √† mesure qu‚Äôelle progresse, elle n√©cessitera un quatri√®me. Ce troisi√®me acte, qui se d√©roule dans un futur proche o√Ļ les r√©miniscences des luttes fratricides yougoslaves des ann√©es quatre-vingt-dix sont tr√®s pr√©gnantes, d√©nonce tous les obscurantismes, religieux, politiques, technologiques, √©gotistes.

 

Une fois de plus, le sc√©nario est compliqu√©, comportant de longs r√©citatifs typographi√©s, mais le graphisme est toujours aussi splendide et puissant. Chaque case est un tableau, l‚Äôauteur d‚Äôailleurs a expos√© des peintures. Le lecteur est visuellement subjugu√© par ces personnages aux visages superbes, aux corps √† demi-robotis√©s. Les comprendre et suivre leurs √©tats d‚Äô√Ęme suppose toutefois beaucoup d‚Äôattention et, √† l’image de 32 d√©cembre (N.B. nov. 2003), l‚Äôalbum n√©cessite plusieurs lectures pour √™tre assimil√©, ainsi que l‚Äôadmet l‚Äôauteur lui-m√™me.