Querelle

LAMBERT Kevin

Au QuĂ©bec, Ă  Roberval, les ouvriers de la scierie du lac sont en grĂšve. Parmi eux il y a Querelle, rĂ©cemment arrivĂ© de MontrĂ©al, un Apollon homosexuel qui affole les jeunes hommes du coin, et JĂ©zabel, jeune femme libre et volontaire. Il y a aussi un syndicaliste convaincu, une mĂšre de famille qui n’a pas envie de se sacrifier, le vieil Abel qui aimerait pouvoir partir Ă  la retraite… Ont-ils la moindre chance en ces temps individualistes et dĂ©senchantĂ©s, contre un patron traĂźtre et rusĂ©?  Sous-titrĂ© fiction syndicale, ce roman social amer et tendu, au final surprenant, prĂ©vient dĂšs le prologue, qui introduit crĂ»ment le hĂ©ros Ă©ponyme du livre, que l’Ă©poque n’est pas tendre et que le sexe n’a rien de romantique. Dans tous les domaines, il y a des dominants et des dominĂ©s, et les rĂ©voltes sans issue ne trouvent leur panache que dans la mort. Le constat est sans appel, mais sa rudesse est magnifiĂ©e par une Ă©criture magistrale, fluide et travaillĂ©e, littĂ©raire et poĂ©tique par moments, recrĂ©ant une savoureuse oralitĂ© Ă  d’autres, brutalement rĂ©aliste dans les scĂšnes de sexe. Un roman sombre, beau et violent, par un jeune auteur (25 ans) Ă  suivre. (M.D. et C.B.)