Quand la Chine change le monde.

IZRAELEWICZ Erik

Longtemps incontestable et cr√©ative puissance mondiale, l’Empire chinois connut deux si√®cles de d√©clin pendant que la r√©volution industrielle transformait successivement Grande-Bretagne, √Čtats-Unis, Europe occidentale, Japon, Cor√©e du Sud en pays capitalistes dominants. Vers 1980 toutefois, Deng Ziaoping abandonne autarcie et frilosit√©, pr√īnant une lib√©ration pragmatique, bouleversant son pays et ses rapports internationaux. 1,3 milliard d’habitants peuvent s’engouffrer dans le processus ¬ę¬†occidental¬†¬Ľ mais la diff√©rence d’√©chelle est telle qu’elle bouleverse le rythme du mouvement. En bien : ¬ę¬†C√©lestes horizons¬†¬Ľ ? En mal : ¬ę¬†Vampire du Milieu¬†¬Ľ ? L’√©conomiste Erik Izraelewicz s’interroge, se basant sur les donn√©es propres √† ce quasi continent : salaires tr√®s faibles, puissance financi√®re, urbanisation et industrialisation massives, accroissement du niveau de vie, abondante main-d’oeuvre, dumping, pression sur les march√©s mondiaux (demande de mati√®res premi√®res, offre de produits ¬ę made in China ¬Ľ), prix d√©r√©glement√©s. Des crises pourraient √™tre ravageuses‚Ķ surtout si on y ajoute la perspective d’une pouss√©e comparable en Inde.

Analyse tr√®s document√©e, √©crite d’une bonne plume journalistique, r√©v√©latrice de l’√©veil de la Chine annonc√© par Alain Peyrefitte.