Puisque tout le monde veut la guerre (L’Ancien Temps ; 2)

SFAR Joann

Cassian est un apprenti sourcier pas tr√®s dou√©. Au contraire de Nad√®ge, la petite-fille de son ma√ģtre. Cassian aime Nad√®ge mais celle-ci veut rompre avec lui. Il n‚Äôy a que la ville qui l‚Äôint√©resse. Elle finit par demander √† son grand-p√®re de trouver une excuse de rupture pour Cassian, se transforme en renard et file vers la ville. Le jeune homme se lance √† sa poursuite avec le serpent que lui a donn√© son ma√ģtre sourcier pour le prot√©ger. Les rencontres de l‚Äôune et de l‚Äôautre se succ√®dent : un Dieu unique, des g√©ants, le fils d‚Äôun arbre, un chevalier, des ratapinatas, ‚Ķ¬†¬†¬†La ¬ę patte ¬Ľ de Johann Sfar est inimitable, tr√®s personnelle. Le sc√©nario est construit autour d‚Äôun ¬ę conte de f√©es ¬Ľ avec tous les ingr√©dients n√©cessaires dans ce domaine, monstres, dragons, sorciers et sorci√®res, princesses et prince charmant. Mais l‚Äôhistoire est bien alambiqu√©e, un peu longue et trop d‚Äôaventures finissent par lasser. La fin arrive √† point nomm√©, plus aurait √©t√© de trop ! (E.B. et Br.A.)