Promenades avec les hommes

BEATTIE Ann

Les brillantes √©tudes de Jane l‚Äôont-elles pr√©dispos√©e √† conna√ģtre les hommes ? Un temps compagne de Ben, jeune homme sensible et dilettante, elle s‚Äô√©prend de Neil ; cet intellectuel brillant, bien plus √Ęg√© qu‚Äôelle, lui cache qu‚Äôil est d√©j√† mari√©. Cependant lorsqu‚Äôil divorce elle l‚Äô√©pouse et vit avec lui √† New York une relation particuli√®re o√Ļ il se montre amoureux mais tr√®s dominateur. Quand ces deux hommes ont disparu de sa vie, elle pense constamment √† eux et essaie, √† travers l‚Äô√©criture, de comprendre a posteriori ce que furent exactement ses relations avec eux.¬†L‚Äôauteur a √©crit une longue nouvelle plut√īt qu‚Äôun court roman. Avec acuit√©, finesse et un certain id√©alisme qui n‚Äôexclut pas l‚Äôironie, elle dresse les portraits d√©cal√©s de deux hommes que tout opposait. On voit la narratrice d√©stabilis√©e apr√®s avoir √©t√© manipul√©e, emplie de doutes, faisant appel √† sa m√©moire et se raccrochant √† l‚Äô√©criture pour se retrouver. Le ton est vivant et les dialogues nombreux, les ruptures de rythme inattendues. Mais cette construction tr√®s personnelle a quelque chose d‚Äôinabouti qui laisse plut√īt indiff√©rent.