Première dame

LUNOIR Caroline

Le 24 avril, Paul d√©cide de se pr√©senter √† l‚Äô√©lection pr√©sidentielle ; ancien pr√©fet, ancien Premier ministre, il a fait un joli parcours politique √† droite. Marie, son √©pouse, commence alors le journal de cette campagne. √Čtudiante tr√®s dou√©e, elle a abandonn√© son projet de carri√®re pour suivre et √©pauler celle de son mari. Le couple, tr√®s uni, a quatre enfants et d√©j√† une petite-fille. Sur deux ans, on suit les √©v√©nements‚Ķ Quel cataclysme !¬†¬†√Čl√©gant et sensible, ce journal voit, du c√īt√© de la femme, les bouleversements, les trahisons innombrables ; de nombreux passages renvoient √† la derni√®re √©lection pr√©sidentielle, quelques clins d‚Äôoeil assurant la vraisemblance des √©v√©nements. Le r√īle des conseillers, strat√®ges ou journalistes, est v√©cu au jour le jour, et les catastrophes familiales, les r√©v√©lations tonitruantes trouvent une publicit√© redoutable que l‚Äôinnocente famille n‚Äôavait pu pr√©voir. Tant√īt c‚Äôest le d√©sert autour du candidat, un silence g√™n√©, tant√īt il est la coqueluche des m√©dias‚Ķ Un seul conseil, dit l‚Äô√©pouse, tenir ! √Ä travers sa candeur qui s‚Äôeffondre, son √©quilibre si menac√©, on mesure l‚Äôampleur des d√©g√Ęts. On s‚Äôy croirait‚Ķ Les encha√ģnements sont excellents et, depuis Au temps pour nous (NB juillet-ao√Ľt 2015), l‚Äôauteur a joliment progress√© ! (E.B.)