Premier combat. Grendel (Beowulf ; 1)

DUFRANNE Michel, NAVARRO BARRENO Javier

& &

 

Hrothgar, roi des Scyldingiens (Danois), fait b√Ętir pour les siens un palais immense, symbole du bonheur de tout son peuple. Cette vaste demeure attise la jalousie de Grendel, une cr√©ature monstrueuse, assoiff√©e de sang humain qui, pendant douze ans, attaque sans merci les valeureux guerriers du royaume. Apprenant que ses amis danois sont impuissants √† se d√©fendre, Beowulf, prince des G√©ats (Su√©dois), traverse la route des baleines avec ses meilleurs soldats pour porter secours au roi Hrothgar.

R√©dig√© autour de l’an Mil, Beowulf est un des po√®mes h√©ro√Įques les plus c√©l√®bres du monde anglo-saxon et a inspir√© largement les auteurs de l’heroic fantasy moderne, dont Tolkien. Structur√©e en trois parties – trois actes de bravoure – l’intrigue se r√©sume au combat du bien contre le mal. Malgr√© un graphisme puissant, les personnages sont st√©r√©otyp√©s, leurs expressions fig√©es, leurs attitudes un peu raides, mais le d√©coupage parfois cin√©matographique et les couleurs sombres donnent de la force au combat final. En d√©pit de ces d√©fauts, une alternative int√©ressante pour ceux qui souhaitent d√©couvrir un texte fondamental de la litt√©rature anglo-saxonne sans lire la version originale qui comprend 3182 vers !¬†