Poussin

CALI Davide, MERVEILLE David

Comment devient-on √©crivain ? Il faut √™tre r√™veur, dessiner un peu, savoir √©crire, et surtout lire, lire et encore lire. C’est ce qu’a fait notre h√©ros avant d’√©crire un roman et de l’envoyer √† un √©diteur. Mais ses espoirs sont d√©√ßus, son manuscrit est refus√©. Idem pour le second. De rage il se lance dans l’invention d’un album pour enfants, idiot, banal et moche. C’est l’histoire d’un poussin qui s’appelle Poussin. Gros succ√®s, non seulement l’album est publi√© et pla√ģt, mais en plus il faut √©crire une suite, puis une s√©rie. Les livres sont traduits et Poussin devient une s√©rie t√©l√©vis√©e, le marketing s’emballe…¬†C’est l’histoire d’une blague qui tourne au best-seller international. L’histoire d’un petit h√©ros insignifiant invent√© par d√©pit et dont l’auteur n’arrive plus √† se d√©barrasser. L’histoire d’une s√©rie que les lecteurs s’approprient, les enfants se reconnaissent dans ce petit h√©ros proche d’eux. On rit √† la lecture de cet album, on est touch√© aussi par ce Poussin qui se glisse absolument partout. Mais on peut aussi √™tre g√™n√© par une certaine moquerie et d√©nonciation des gros succ√®s de l’√©dition jeunesse qui surfent sur les petits et grands tourments de l’enfance… et dont la qualit√© est in√©gale. G√™n√© aussi car l’album semble dire qu’√™tre romancier n’est pas donn√© √† tout le monde, par contre √©crire un livre pour enfants serait facile ! Enfin on se pose la question du lectorat. (A.E.)