Pour l’amour des livres : entretiens avec Nadine Sautel.

BROCHIER Jean-Jacques

√Ä quatre ans, Jean-Jacques Brochier sait lire ; jeune √©tudiant, encourag√© par ses ma√ģtres, il d√©vore ce qui lui tombe sous la main ; pendant trente-cinq ans, il est r√©dacteur en chef du ¬ę Magazine litt√©raire ¬Ľ. Lui-m√™me journaliste, romancier, essayiste, il acquiert une extraordinaire culture litt√©raire qu’il transmet √† titre posthume sous forme d’entretiens avec sa collaboratrice, Nadine Sautel. Sans n√©gliger certains √©l√©ments personnels (Alg√©rie, animosit√© contre l’√Čglise, art culinaire, chasse), il parcourt surtout, au gr√© de sa fantaisie parfois paradoxale, de son √©rudition, tout ce qui touche au monde des lettres : √©diteurs, √©crivains, Saint-Germain-des-Pr√©s, nouveau roman, Sartre (Cf. Pour Sartre. Le jour o√Ļ Sartre refusa le Nobel, NB mai 1995)‚Ķ Ses jugements sont g√©n√©ralement bienveillants, parfois f√©roces cependant, encore qu’il estime le silence comme la plus acerbe critique. On appr√©cie son humour caustique, √† l’exemple du ¬ę¬†n√®gre du n√®gre¬†¬Ľ d’Alexandre Dumas, son go√Ľt pour certains auteurs m√©connus, son sens profond de l’amiti√©.¬†Un festival o√Ļ la plume court apr√®s l’esprit dans un style alerte d√©gageant une jubilation contagieuse. Savoureux.