Pour l’amour de Massoud.

MASSOUD Sediqa

L’auteure a été mariée à dix-sept ans au “commandant” Massoud qui, à trente-quatre ans, était déjà une figure prestigieuse de la lutte contre l’occupant soviétique. Ce mariage arrangé entre familles voisines, selon la tradition afghane, se révéla un mariage d’amour. Désormais, Sediqa partagera avec abnégation  la vie de cet insurgé traqué, menacé de mort, souvent absent de son foyer. Après le départ des Russes, Massoud, dirigeant d’un mouvement islamiste, mais ouvert à une certaine modernité et à l’amélioration de la condition de la femme, affrontera les talibans sectaires et sanguinaires. Mais la situation politique de l’Afghanistan n’est ici que la toile de fond du portrait – évidemment un peu hagiographique – d’un mari tendre, d’un père attentif, d’un chef humain.

 

Ce récit est aussi l’évocation intéressante d’un peuple confronté à la pauvreté et à des guerres implacables. Deux amies francophones de Sediqa ont mis en forme, en terme simples et d’une lecture aisée, ce touchant témoignage de piété conjugale.