Petits bonheurs ; 2

TONTON H.

En 1944, les alli√©s ont d√©barqu√© en Normandie. Le vent de la guerre est en train de tourner. Dans la campagne du Lot, m√™me si on est loin du th√©√Ętre des op√©rations, chacun joue sa partition. Les maquisards deviennent plus entreprenants, la milice et les troupes allemandes multiplient les exactions ; dans les villages, certains d√©noncent leurs voisins alors que d’autres r√©sistent ou cachent ceux qui sont recherch√©s. Les adolescents aussi sont aspir√©s par ce tourbillon ; certains sont requis par le STO ou rejoignent les maquis, alors que d’autres comme R√©my herborisent et r√™vent √† leurs amours envol√©es. La r√©alit√© de la guerre va vite le d√©niaiser car sans transition il est confront√© √† la violence, la mort, le mensonge, la l√Ęchet√©… mais aussi √† l’espoir, la paix et √† l’amiti√©.Ce deuxi√®me tome de Petits Bonheurs cl√īt le diptyque qui a pour cadre la campagne de Villeneuve sur Lot. Le dessin de Tonton est agr√©able, la mise en couleur pr√©cise et ma√ģtris√©e. Par contre le propos, √† force de bons sentiments, devient caricatural et l√©nifiant. M√™me les d√©nonciations ou les actes criminels sont envelopp√©s dans la ouate, ce qui donne √† cet album la consistance d’un caramel mou trop sucr√©. Dommage !