Pacific Agony : chronique d’un voyage imaginaire sur les rives du Pacifique Nord

BENDERSON Bruce

Un écrivain new-yorkais est chargé par un éditeur de la côte Ouest des États-Unis de rédiger un récit de voyage sur la région nord du pays. L’itinéraire est tracé d’avance : Seattle, Portland, Vancouver. Dans une grisaille quasi constante, il rencontre une culture à l’opposé de la côte Est, qu’il explique par la ruée vers l’or, le mouvement « anars » des années soixante, le commerce du saumon, les tribus indiennes. Imbibé d’alcool et de drogues variées, il noue des contacts à son image… et pas si fortuits qu’il peut l’imaginer. Sa mission a-t-elle un autre but que la rédaction d’un guide de voyage ?

 

L’ambiance sinistre et déjantée, les descriptions désabusées, trahissent une souffrance devant cette Amérique à la fois arriérée et moderne. Les notes de bas de page rédigées par une descendante de colons rectifient, avec humour, certains propos. Ce pastiche déprimant de chroniques de voyage laisse songeur.