Ouverture (Noirhomme ; 1)

MAUREL Antoine, HAMO

& & &  

Deux histoires, un peu artificiellement reliées, issues du célèbre et mystérieux recueil de nouvelles de Maupassant, le Horla, sur le thème du dédoublement de la personnalité qui conduit à la folie et à la mort.

Alceste Boursault, ex-journaliste, est tent√© de reprendre du service en d√©non√ßant les malhonn√™tet√©s d’un gros client de la banque de son futur beau-p√®re dans laquelle il travaille d√©sormais : √ī stupeur, alors qu’il a renonc√© √† √©crire l’article, celui-ci para√ģt dans son ancien journal, la Vie Fran√ßaise ! Arthur de Grizieux, un √©crivaillon sans inspiration, acc√®de soudain au succ√®s avec son feuilleton, le Noirhomme, contant les noirceurs de l’√Ęme humaine. Chacun d’eux a √©t√© visit√© par¬†¬ę un homme v√™tu de noir qui me ressemblait comme un fr√®re ¬Ľ (Alfred de Musset), qui les pousse √† la faute, jusqu’√† la folie et la mort.

Ce remake du Horla de Maupassant est assez r√©ussi. Sombre dans le r√©cit comme dans les couleurs, avec des visages caricaturaux souvent bonhommes, qui rendent le Noirhomme d’autant plus inqui√©tant. Original et surprenant.¬†