Neptune Avenue

COMMENT Bernard

Depuis plusieurs jours la r√©gion new-yorkaise est inexplicablement paralys√©e : plus d’eau ni d’√©lectricit√© ; le ravitaillement devient difficile ; on n’entend plus d’oiseaux. Un homme vieillissant et handicap√© est bloqu√© au vingt-et-uni√®me √©tage de son immeuble de Coney Island. Suisse d’origine, fortun√©, sans attaches, il vient de quitter l’Europe pour retrouver Bijou, la fille de Nina qui fut son grand amour malheureux. D√©soeuvr√©, entre les rares visites de Bijou, il m√©dite et d√©roule pour lui-m√™me le fil de sa vie.¬†¬†Prix Goncourt de la nouvelle avec Tout passe (NB juin 2011), l’√©crivain et traducteur suisse Bernard Comment revient au roman. Il encha√ģne de brefs chapitres au rythme des vagabondages de l’esprit du narrateur. Les √©poques se chevauchent, d√©voilant progressivement ‚Äď mais jamais totalement ‚Äď la nature de l’attachement qui lie l’homme tourn√© vers le pass√© √† la jeune femme lib√©r√©e. L’origine du black-out total qui enferme et isole les personnages n’est pas compl√®tement r√©v√©l√©e non plus, seulement sugg√©r√©e. Cette ambiance √©trange, arr√™t√©e, subtilement inqui√©tante, ajoute √† la nostalgie douloureuse de l’histoire d’amour fou mal partag√© qui est au centre de l’histoire. On peut aussi y lire une pr√©monition √©l√©gante de la fin d’un monde. (T.R. et L.D.)