Mords-le !

BACK√ąS Michel

& & &

 

Simon le chasseur et Fid√®le son chien partent √† la chasse au lapin : chacun a son r√īle, d√©fini d√®s la premi√®re page. Et voil√† que se pr√©sente un lapin si petit qu’on ne peut pas le viser. Fid√®le le ram√®ne √† son ma√ģtre :¬†¬ę Ne me tuez pas ¬Ľ crie le lapin,¬ę je connais un endroit o√Ļ il y a des lapins bien plus gros que moi ¬Ľ ! Surprise : l’√©norme lapin qu’ils d√©couvrent, tel un ogre, se saisit du chasseur et de son chien, mais que faire de ces minuscules bestioles ? Il faut engraisser le chasseur : carottes, navets, salades, tout ce qu’il d√©teste…

Un th√®me de fable o√Ļ les petits sont plus malins que les grands, et les ogres de taille impressionnante. La chute est peut-√™tre un peu faible : le chasseur, grand sot, est finalement d√©livr√© par son chien. Mais les images, tr√®s suggestives, emportent le lecteur d’un texte bref et efficace.¬†