Me fais pas rire !

BROSSET Mathilde

Sur le sol carrel√© d’une vaste pi√®ce du ch√Ęteau, deux armures se gaussent de l’arriv√©e d’un nouveau, en vrac dans sa brouette. Au fur et √† mesure que les pi√®ces se montent, des jambi√®res au heaume, les deux comp√®res alignent les commentaires moqueurs. Jusqu’√† ce que le panache rouge qui orne le couvre-chef du nouveau leur soit fatal : √† force de hurler de rire devant un tel ridicule, ils s’effondrent en pi√®ces sur le sol.¬†Les commentaires des deux anciens ne volent pas haut, c’est ambiance cour de r√©cr√©ation chez eux. Les jeux de mots qui agr√©mentent la ¬ę minute culturelle ¬Ľ de l’album (les diff√©rents morceaux de l’armure sont nomm√©s) sont du m√™me acabit. On pourra rire du d√©calage entre la solennit√© du lieu, l’aspect guerrier des armures et le comportement enfantin du duo. √Ä l’arriv√©e, le nouveau, bien plus beau et toujours debout, lui, leur vole la vedette ! Le dessin les repr√©sente comme sur une sc√®ne, toujours sous le m√™me angle, face au spectateur-lecteur. Amusant mais un peu court. (M.D.)