Maupassant, le sergent Bourgogne et Marguerite Duras

LAPOUGE Gilles

Gilles Lapouge (En toute libertĂ©, NB janvier-fĂ©vrier 2016) aime Ă  redĂ©couvrir les livres dĂ©jĂ  lus et sentir Ă  nouveau les textes palpiter. Ainsi revisite-t-il rĂ©guliĂšrement les auteurs qu’il admire comme ceux dont les talents ne se rĂ©vĂšlent Ă  lui qu’Ă  force de patience. Il choisit de les aborder sous un angle toujours diffĂ©rents, et parfois surprenant : August, l’extraordinaire affabulateur d’une trilogie romanesque de Knut Hamsun, les mĂ©taphores ciselĂ©es de Giono, certaines Ă©tymologies curieusement inspirĂ©es par la voix enregistrĂ©e de Paul Éluard, l’Ă©criture sans fard de Georges Simenon, les tourments de TolstoĂŻ, l’enfance enchantĂ©e de Nabokov, la virtuositĂ© de Tanizaki. D’autres textes sont plus confidentiels comme les MĂ©moires du sergent Bourgogne qui dĂ©taillent les campagnes de NapolĂ©on. Trente-quatre chapitres composent cette flĂąnerie littĂ©raire oĂč nous suivons cet Ă©crivain voyageur Ă  l’écriture vive, inventive, rafraĂźchissante, sĂ©duisante. Avec un sens consommĂ© de la formule, l’insatiable lecteur/relecteur propose une vision renouvelĂ©e des auteurs et de leur langue. Un remarquable plaisir de lecture. (P.H. et M.-C.A.)