Madame St-Clair : reine de Harlem

CONFIANT Raphaël

En 1912, à vingt-six ans, Stéphanie St-Clair quitte la Martinique qu’elle n’oubliera jamais. Née pauvre, élevée par une mère seule et isolée, elle rêve de jours meilleurs. Après un court séjour en métropole, elle quitte Marseille pour l’Amérique. Les premiers temps à New York sont difficiles : petite main chez de pauvres Irlandais, puis saute-ruisseau pour un petit chef de gang. Lorsqu’elle décide de se mettre à son compte et devenir « banquière » pour les paris illicites à Harlem, elle doit se battre, physiquement et moralement contre la mafia, la pègre et la police, pour s’imposer dans le monde misogyne et raciste des années 1920-1940… Raphaël Confiant, auteur martiniquais prolifique (Rue des Syriens, NB juillet-août 2012), défend la littérature créole. Il écrit dans une langue alerte, imagée, parsemée de citations créoles ou anglaises, la « confession » d’une vieille dame à son neveu. Elle raconte de manière très vivante la vie incroyable de cette femme gangster, stoïque dans l’adversité, généreuse mais sans illusions à la fin de sa vie, qui défraya la chronique new-yorkaise de l’époque. Malgré quelques longueurs et allers-retours dans le temps, c’est un roman intéressant et prenant, le portrait d’une forte femme ! (V.A. et A.M.)