Ma vie en bleu

BOURBIGOT Chantal

& & &

 

Ang√®le se fait beaucoup de souci pour sa maman, qui semble si fragile. En classe, la ma√ģtresse ne supporte plus qu’elle soit toujours¬†¬ę dans la lune ¬Ľ et l’envoie chez la psychologue. La m√®re d’Ang√®le est d√©coratrice ; un peu perdue dans la vie concr√®te, elle entasse les vieux objets, √† la recherche d’un bleu qu’elle ne trouve pas, pour un d√©cor de th√©√Ętre. Elle passe ses week-ends avec Ang√®le dans les salles √©gyptiennes du Mus√©e du Louvre et la nourrit de mythologie ! Petit √† petit, Ang√®le d√©couvre que ce que cherche sa m√®re n’est ni l’amour d’un homme, ni l’amour de sa fille, mais la VIE, tout enti√®re dans ce bleu du dernier acte de la pi√®ce de th√©√Ętre pour laquelle elle a travaill√©.

L’histoire est racont√©e en demi-teintes, comme la vie, une vie o√Ļ il y a des douleurs √† surmonter : le d√©part du p√®re d’Ang√®le, avec une autre femme… Bien s√Ľr, la m√®re d’Ang√®le est un peu perdue dans ses r√™ves, bien s√Ľr elle y a entra√ģn√© sa fille, mais beaucoup de douceur, beaucoup de tendresse circulent, l’√©criture est belle, sensible, et touche. ¬†