Louis et la Jeune Fille.

LADJALI Cécile

Louis, jeune soldat de vingt ans, se retrouve dans les tranch√©es de 14/18 ; pour se donner du courage il √©crit √† ses proches l’atrocit√©, d’abord avec pudeur et calme pour prot√©ger sa famille, puis avec violence, ne pouvant plus supporter cette horrible guerre. En 1950, Lorette, jeune provinciale mont√©e √† Paris, s’installe √† Saint-Germain-des-Pr√©s pour apprendre √† taper √† la machine, gagne sa vie en √©crivant des lettres pour les autres ; atteinte de tuberculose, elle √©crit √† ses proches sa r√©volte contre une fin programm√©e. ¬†L’√©criture est belle, ce livre peut se lire comme deux nouvelles entrelac√©es, s√©par√©es par quarante ans ; la m√™me g√©n√©rosit√©, une po√©sie qui rappelle les origines orientales de l’auteure (La chapelle Ajax, NB ao√Ľt-septembre 2005), beaucoup de tendresse et de l√©g√®ret√© pour ces deux destins qui se ressemblent. Il s‚Äôagit d‚Äôune qu√™te d’amour, dans la peur de la solitude et de la mort. Un r√©gal.