L’ombre d’une photographe, Gerda Taro.

MASPERO François

& & &

 

Fran√ßois Maspero devait √©crire un texte sur Robert Capa¬†; rassemblant de la documentation, il fit plus ample connaissance avec Gerda Taro, la jeune photographe polonaise qui fut la compagne de Robert Capa, avant de mourir dans la d√©route de l’arm√©e r√©publicaine espagnole. S√©duit, il entreprend alors de raconter sa br√®ve existence, sa r√©sistance antinazie en Allemagne, son exil √† Paris o√Ļ s’est r√©fugi√©e l’intelligentsia antifasciste et communiste. Dans l’atmosph√®re exaltante des ann√©es trente, elle y rencontre le s√©duisant Hongrois, Andr√© Friedmann, et dans un all√®gre d√©nuement, ils fonderont ensemble une agence photographique de presse sous le nom de ¬ę¬†Robert Capa¬†¬Ľ √† une √©poque o√Ļ les journaux publient les premiers reportages. Ils partiront bient√īt pour le front r√©publicain et quelques-unes de leurs photos espagnoles feront le tour du monde. Libres, g√©n√©reux, courageux, ludiques, ils accompagn√®rent les combats en professionnels, souhaitant ardemment la victoire. Gerda mourut en 1937, Capa en 1954 sur le front indochinois.

 

Cette biographie ardente, illustr√©e de photos, d√©taille avec nuances le contexte politique de ces ann√©es cruciales, fait revivre le m√©tier de l’oeil-cam√©ra alors √† ses d√©buts, et pr√©sente une femme talentueuse et sympathique.