L’odeur des pommes

BEHR Mark

1973. En admiration devant son p√®re, g√©n√©ral proche du pouvoir, Marnus, dix ans, est intrigu√© par ces invit√©s myst√©rieux qui d√©filent chez lui, au Cap, et sont en r√©alit√© des militaires de pays √©trangers qui soutiennent (discr√®tement) l‚ÄôApartheid. Avec Frikkie, son meilleur ami, ils vont √† la p√™che, √† la distribution des prix de l‚Äô√©cole ou regardent de vieilles photos √©voquant les luttes des Blancs pour la R√©publique. Mais un jour, victimes innocentes, Marnus et son ami deviennent brutalement adultes…

 

Mark Behr a grandi en Afrique du Sud et vit maintenant aux √Čtats-Unis. Le regard d‚Äôun enfant sur les petits faits de la vie quotidienne, sur une √©ducation religieuse et morale √©triqu√©e et √©touffante, est int√©ressant et m√™me √©mouvant. La violence, la perversion se r√©v√®lent √† la fin du r√©cit qui, jusque l√†, √©tait tout en nuances et presque l√©ger. Le style simple rend avec force l‚Äôambiance et la couleur locale.