L’insoumise

KERLAU Yann

Un jour de 1484, Jeanne, quatre ans, fille des Rois Catholiques Ferdinand et Isabelle, est foudroyée par la vision de son père nu avec une maîtresse. Elle épouse Philippe de Habsbourg qu’elle aime passionnément et, à la mort de sa mère, revendique avec lui le trône de Castille. Son mari meurt mystérieusement, son père la sépare de ses cinq enfants et l’enferme dans une forteresse espagnole où la maintiendra son fils Charles-Quint jusqu’à sa mort.   Difficile de démêler le vrai historique du faux romancé dans cette biographie de Jeanne la Folle où quelques personnages de fiction sont habilement mêlés aux nombreux personnages réels. S’appuyant sur la thèse de certains historiens, Yann Kerlau (Les dynasties du luxe, NB janvier 2011) conteste la maladie mentale de celle dont il fait l’instrument d’un père et d’un fils cyniques et assoiffés de pouvoir. Avec talent – style ample, respect de la chronologie, récit conduit successivement par Ferdinand, Jeanne et Charles-Quint -, l’auteur déroule un panorama fascinant et violent de l’histoire européenne, voire mondiale, de l’époque, avec ses jeux d’alliance, ses guerres et sa barbarie. Beaucoup de princes de ce monde et leur entourage n’en sortent pas grandis. Un roman ambitieux très copieux. (L.K. et M.F.)