L’Indien blanc (Undertaker ; 5)

DORISON Xavier, MEYER Ralph

Une diligence est attaquée par des Apaches. Parmi eux, le plus terrible, « l’Indien blanc ». Il s’appelait Caleb avant que les Apaches ne le torturent, puis lui fassent oublier jusqu’à sa vie d’homme blanc. Cela parce que ses parents, les Barclay, sont les propriétaires de la compagnie de diligence et du chemin de fer qui doit passer sur les terres apaches… Apprenant que Caleb, l’indien blanc, est mort dans l’attaque, Joséphine Barclay, sa mère, exige de Sid, le shérif et son futur second mari, qu’il lui ramène le corps de son fils. Mission évidemment impossible sans l’aide de Jonas Crow, l’Undertaker….  Jonas Crow, le croque-mort le plus célèbre de la BD, revient dans ce cinquième volume, après avoir perdu dans le précédent sa fine équipe… C’est donc seul, avec néanmoins son fidèle vautour Jed, qu’il lui faudra braver dangers, pièges et trahisons pour déterrer l’Indien blanc dans le cimetière sacré des Apaches. Xavier Dorison n’a rien perdu de son génie du suspense et de son imagination, ni de son humour, noir bien sûr, tout en respectant scrupuleusement les codes du western et de l’éthique du croque-mort… Le dessin de Ralph Meyer est toujours aussi fascinant tant dans les ambiances que dans les détails. Superbe, on attend la suite de ce volume avec impatience ! (C.D. et E.B.)