Lindbergh ou L’ange noir.

MARCK Bernard

& & &

 

Une existence de soixante-douze années marquée d’événements hors du commun, une personnalité exceptionnelle, un besoin obsessionnel d’activité : il ne faut pas moins de sept cent cinquante pages à l’auteur, passionné d’aéronautique, pour composer la biographie de Charles Lindbergh avec une minutie pointilleuse (et des redites). La traversée de l’Atlantique sur le Spirit of Saint Louis, l’enlèvement et l’assassinat de son fils aîné, une popularité mondiale générant des conflits avec une presse omniprésente, un rôle majeur dans le développement de l’aviation commerciale, un non-interventionnisme à l’égard, notamment, du nazisme, des opinions eugénistes, une participation courageuse au conflit après Pearl Harbour, de perpétuels voyages, une orientation finale vers la spiritualité, l’écologie : la matière est riche et Bernard Marck s’y plonge avec délices et méticulosité. Il s’étend sur le caractère pragmatique, père sentimental, obstiné, de son héros, son mariage chaotique, ses amitiés (Guggenheim, Alexis Carrel…), sa vie professionnelle, mondaine, politique, littéraire.

 

Élaguée de quelque deux cents pages réservées aux seuls fanatiques de l’histoire de l’aéronautique, cette volumineuse biographie eût été une réussite. Elle n’en reste pas moins très intéressante.