L’Exception

JUNGERSEN Christian

Quatre femmes, Iben, Malene, Anne-Lise, Camille, employées au Centre danois d’informations sur les génocides, entretiennent des relations ambiguës qui seront minées par les menaces de mort que deux d’entre elles reçoivent par courriel. Les soupçons, bien que portant sur un criminel de guerre serbe, chamboulent leurs comportements réciproques, entraînant leur entourage dans un mouvement brownien de défiance destructrice. Deux morts seront au bout de ce cheminement paranoïaque, dramatiquement accéléré par l’entrée en scène de criminels serbes réfugiés à Copenhague. L’enquête de police ne lèvera pas les mystères de ce jeu de masques pervers, mais le plus intéressant est, peut-être, l’analyse de la possibilité pour chaque être humain de devenir un criminel.  Ce thriller, bien d’époque, d’une écriture efficace, est rendu un peu touffu par sa construction, chaque personnage donnant, tour à tour, longuement, sa relation et son ressenti des événements, si bien que le lecteur risque de se perdre dans ce ressassement plus encore qu’en conjectures.