Les yeux de Lisa

REYSSET Karine

Après un silence d’une année, une lettre et des photographies font revivre à Manon, 17 ans, ses vacances avec Lisa, une jeune fille gothique qu’elle avait d’abord prise pour un garçon. Une semaine sous tente au bord de la mer en Normandie, sans les parents, accompagnées d’une cousine majeure qui les laisse  rapidement tomber et d’une autre amie. Plaisir d’une liberté nouvelle, sorties en boîte, les adolescentes assument plus ou moins malgré quelques déboires. Mais l’aventure, un jour, au petit matin, tourne mal.

Tout oppose Manon et Lisa : l’une a une vie insouciante auprès de parents aisés et ouverts. L’autre est une écorchée vive. Placée dans un foyer, elle camoufle sous des allures de garçon son agressivité et de grandes fragilités dues à des blessures d’enfance.  En dépit de quelques aspects artificiels, l’intérêt du récit porte sur l’ambiguïté de certaines amitiés et sur les risques d’un investissement affectif total, comme il advient à l’adolescence, quand  la maturité n’est pas assez grande pour mesurer les limites de ses capacités à aider  une personne en grande détresse psychologique. Les thèmes sont traités avec émotion et pudeur, l’écriture fluide offre une lecture aisée.