Les vengeurs d’injures (Gully ; 1)

MAKYO Pierre, DODIER

& & &  

 

Dans un royaume du Moyen √āge, le roi fait des r√™ves progressistes. En cons√©quence, une file de pr√©tendants de toutes origines sociales s’allonge devant le ch√Ęteau, et deux personnes du peuple sont autoris√©es √† suivre l’√©cole de chevalerie : Gully, petit homme gentil et sans malice, et Ol√©o, amoureux de la princesse. De son c√īt√©, Ulfon, un seigneur sorcier vivant dans la for√™t, a p√©trifi√© les parents d’Ol√©o ; il surveille ce dernier √† travers une boule de cristal, cherchant √† accomplir une vengeance √† travers lui. Gully et Ol√©o, accompagn√©s de leur ami Mollo, d√©cident courageusement d’aller trouver le sorcier.

Des personnages sympathiques, de l’amiti√©, de la magie, des hippos-volants, des m√©chants laids et vaguement ridicules √©voluant sur un d√©cor √† dominante verte – alors que le monde qui les entoure est uniquement orange, rouge et marron – de l’humour : le cocktail a tout pour plaire aux enfants. Les dessins installent une atmosph√®re m√©di√©valo-disneyenne s√©duisante, les personnages aux traits classiques √©tant moins r√©ussis que les grotesques. Quelques longueurs, mais la fin est plut√īt inattendue, et les bons sentiments omnipr√©sents se moquent un peu d’eux-m√™mes.