Les Îles aux Pins

POSCHMANN Marion

Universitaire allemand, Gilbert fait une √©tude sur les barbes ! Une nuit, le ¬ę barbologue ¬Ľ r√™ve que sa femme le trompe. Coup de sang : il prend le premier avion intercontinental en partance. √Ä Tokyo il ach√®te deux classiques de la litt√©rature japonaise, dont un c√©l√®bre journal de voyage, puis il sauve √©nergiquement Yosa du suicide. Dans la foul√©e il persuade ce jeune √©tudiant √† la maigre barbichette de l’accompagner √† Matsushima, baie c√©l√®bre pour la beaut√© de ses pins, et tr√®s fr√©quent√©e par les candidats au suicide…¬†¬†Prim√©e plusieurs fois en Allemagne, Marion Poschmann est po√©tesse, philosophe et romanci√®re. Tr√®s inspir√© des carnets √©crits au XVIIe si√®cle par Matsuo Basho, un ma√ģtre du ha√Įku, son r√©cit cherche √† p√©n√©trer la mentalit√© nippone et √† √©valuer ce qui diff√©rencie les cultures orientale et occidentale dans leurs rapports au temps et √† l’espace. Les fragilit√©s des personnages, qui font le contraire de ce qu‚Äôils avaient pr√©vu, mais parviennent ensuite √† contourner les obstacles, sont en r√©sonance avec la g√©ographie tourment√©e du pays. Cette p√©r√©grination, √©toff√©e de multiples descriptions de la nature, offre aussi, surtout au d√©but, des passages d’un humour d√©sopilant. L’√©criture po√©tique, tout en finesse, est originale et savoureuse.¬† (A.-C.C.-M. et M.-C.A.)