Les belles de Halimunda

KURNIAWAN Eka

Par un apr√®s-midi de mars, Dewi Ayu, la belle prostitu√©e du village, morte depuis vingt et un ans, sort de sa tombe, d√©tache son linceul et part, ses cheveux d√©mesur√©ment longs flottant au vent. Pourquoi cette m√®re de quatre filles, les trois a√ģn√©es tellement belles et la derni√®re d‚Äôune laideur absolue, revient-elle parmi les vivants de Halimunda ? Un esprit malfaisant a-t-il jet√© un sort √† la famille ?¬†¬†Ce premier roman √©crit en 2002 par l‚Äôauteur de L‚Äôhomme-tigre (NB novembre 2015), se situe dans une ville imaginaire de Java dans la seconde moiti√© du XXe si√®cle. La fin de la colonisation n√©erlandaise, la guerre avec le Japon, la mont√©e du communisme servent de toile de fond √† l‚Äôhistoire de trois g√©n√©rations de femmes. Un m√©lange de satire historique, de trag√©die familiale, de l√©gendes locales avec intervention de fant√īmes, racont√© avec un humour ravageur, tant√īt paillard, tant√īt cynique. On rit, on s‚Äô√©meut devant les descriptions de parades amoureuses. On frissonne de d√©go√Ľt devant certaines exactions, on devient familier des esprits. Il se passe tellement de choses banalement √©tranges qu‚Äôon avale presque sans probl√®me les 650 pages imprim√©es menu de ce roman ultra romanesque parfaitement d√©paysant. (C.-M.T. et P.L.)