Les fleurs d’Alexandrie

ERRERA Eglal

& & &  

 

Il y a trois ans, Rebecca et ses parents ont Ă©tĂ© expulsĂ©s d’Égypte, leur pays d’origine oĂč ils vivaient Ă  Alexandrie, en bonne intelligence avec les Arabes. C’est le sort des Juifs, aprĂšs la seconde guerre mondiale, un dĂ©chirement ressenti par toute la famille. Rebecca, quatorze ans, raconte les difficultĂ©s et la solitude de l’exil. InvitĂ©e pour dix jours de vacances Ă  Alexandrie, elle ne doute pas de retrouver son amie Marina. Le temps a passĂ©, les souvenirs d’enfance sont loin. Si c’est un bonheur de revoir les lieux aimĂ©s et ClĂ©mentine, la meilleure amie de sa mĂšre, il est douloureux de rĂ©aliser que beaucoup de choses ont changĂ© et surtout Marina, qui la reçoit comme une Ă©trangĂšre.

Roman sur le dĂ©racinement, la fuite du temps, plein de finesse et d’humour. La prise de conscience de l’adolescente est bien vue. L’auteure, nĂ©e Ă  Alexandrie, a Ă©crit trois autres romans oĂč l’on retrouve Rebecca, en particulier Les premiers jours, (2002) et L’Ă©tĂ© des becfigues (LJA, Janvier 2004).