Leopardi

CITATI Pietro

Giacomo Leopardi est l’un des plus grands po√®tes italiens. Aristocrate de province, il re√ßoit une √©ducation tr√®s aust√®re, tr√®s religieuse, o√Ļ seule la biblioth√®que de son p√®re lui procure √©vasion et enseignement. Tr√®s marqu√© dans son corps par une terrible tuberculose osseuse, bossu, souffrant d’une quasi-c√©cit√©, Leopardi se r√©fugie dans l‚Äô√©tude des Anciens. Il assimile Platon, Plutarque, Hom√®re et la Bible ; puis Dante, P√©trarque et d’autres. Son oeuvre majeure est le Zibaldone, p√™le-m√™le philosophique de plus de quatre mille pages, visionnaires et po√©tiques, o√Ļ il s‚Äô√©panche sur la Nature, la Raison, le Bonheur. Ses derni√®res ann√©es l‚Äôentra√ģnent sur les routes, de Rome √† Naples. Dans cet ouvrage √©rudit et exhaustif, Pietro Citati (Le mal absolu : au coeur du roman du dix-neuvi√®me si√®cle, NB avril 2009) commente dans le d√©tail vie et oeuvre de cet homme, infirme, d√©sormais au panth√©on des auteurs italiens comme le seront pour nous Rousseau ou Lamartine. Ouvrage de r√©f√©rence pour √©tudiants.