L’Ă©lan ewenki

BLACKRANE, ER Jiu

Au nord de la Mongolie-IntĂ©rieure, en Chine, vit le peuple des Ewenkis, chasseurs et Ă©leveurs de rennes. Un jour, un vieux chasseur tue, sans le savoir, une femelle Ă©lan qui a un petit. Le faon se rĂ©fugie prĂšs de l’homme qui l’emmĂšne sous sa tente. Il grandit au milieu des rennes, peu Ă  peu enfant terrible, jusqu’au moment oĂč ce n’est plus supportable. Le vieil homme, affaibli, tente d’habiter dans la vallĂ©e oĂč il fait plus doux, mais, au sacrifice de sa vie, dĂ©cide de ramener l’élan dans son milieu naturel, la montagne.   Un chien fidĂšle accompagne le vieux chasseur. On le remarque quand l’élan retrouve sa libertĂ©. Il veille sur son maĂźtre, alors que l’élan protĂšge la forĂȘt. Cette lĂ©gende chinoise est Ă©mouvante par l’attachement profond qui lie l’homme et l’animal. Mais la force de l’album tient surtout aux illustrations qui font voyager Ă  des milliers de kilomĂštres. Le dessin au crayon, avec quelques touches d’aquarelle, est d’une minutie impressionnante, qui crĂ©e aussi bien des paysages panoramiques que des gros plans, des instantanĂ©s dans des vignettes. Un talent fou qui allie rĂ©alisme et sensibilitĂ©, et tĂ©moigne d’un vrai amour de la nature. (A.-M.R.)