Le Vacillement du monde.

NADAUD Alain

& & &

 

Un énorme globe terrestre datant du XVIIIe siècle est exposé à la bibliothèque de Dijon. Intrigué, Alain Nadaud a enquêté et donne la biographie romancée de son artisan, Louis Legrand. Après de bonnes études, Louis devint secrétaire de “hauts personnages”. Il suivit l’un d’eux, envoyé au Canada pour superviser la construction d’une route, Edmond de Versac qui lui enseigna la cartographie. Il tomba amoureux de sa fille, Laure. Pour s’être aventuré dans cette “autre géographie”, il fut condamné à rentrer en France. Devenu capucin à Dijon, il entreprit la réalisation du globe terrestre, aidé par la lecture de nombreuses relations de voyage. Apprenant que la Terre vacille sur son axe, il compare ce travers avec le désordre de sa propre vie.

 

Après plusieurs romans historiques, l’auteur avait raconté son éveil au désir d’écrire dans Les Années mortes (N.B. déc. 2004). Superbement documenté sur les travaux et ouvrages spécialisés, ce court ouvrage, écrit dans une belle langue classique, est, au-delà de l’amourette désastreuse, un hommage à ces travailleurs obscurs du Siècle des lumières.